AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les mots français d´origine arabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enza

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: Les mots français d´origine arabe   Ven 25 Nov - 13:05

Salut tout le monde,

Saviez-vous que les mots hasard, gourbi, barda, almanach, maboul ou matelas étaient des mots d´origine arabe??

Voici les plus pertinents que j´ai trouvés:

c´est pas très clair, je mettrai quelques mots en gras ce soi quand je serai à la maison...

• abricot (s.m.) (bot.) du latin praecoquum (qui a donné le doublet précoce) et qui est revenu en français sous cette forme après un voyage par l'intermédiaire du grec ancien πραικόκιον (praikókion), de l'arabe أَلْبَرْقُوق (ʾal-barqūq) et de l´espagnol albaricoque ; un intermédiaire catalan albercoc avait donné aubercot, mot qui ne s'est cependant pas imposé contre abricot.
• alambic (s.m.) de al-inbīq (إنبيق) : appareil destiné à la distillation en particulier de l'alcool. L'invention de l'alambic remonterait à l´Egypte hellénistique. Le mot grec ambix (αμβιξ) : chapiteau d'un alambic, a été repris par les arabes avec l'article al-.
• alcool (s.m.) de al-kuḥūl (الكحول) de même racine que le kohol kuḥul (كحل) fard à paupières à base d'antimoine, le verbe kaḥala (كحل) avoir les yeux cernés, avoir mal dormi.
• alcôve (s.f.) de al-qubba (القبة) : coupole, par l'intermédiaire de l'espagnol alcoba
• alezan (s.m. et adj.) de l'espagnol alazán de l'arabe al-aṣhab, (الأصهب) : roux ; alezan6 ou de ḥiṣān7 (حصان) : étalon.
• algèbre (s.f.) de al-jabr (الجبر) : réduction, en référence à la méthode décrite parAl-Kwariszmi dans son Abrégé du calcul par la restauration et la comparaison (en persan : خوراسمى.
• algorithme (s.m.) déformation du nom du mathématicien Al-Kwariszmi
• alkermès (s.m.) de qirmiz (قرمز) du persan qirmiz (قرمز) : sanglant; rouge; cochenille; kermès ; autre nom de la cochenille.
• almanach (s.m.) de مناخ munāḫ étape; climat.
• amalgame (n.m.) de ʿamal al-jamāʿa عمل الجماع : mot à mot union charnelle, coït. L'analogie était fréquemment établie par les alchimistes entre l'union charnelle et la combinaison entre le mercure et les métaux. D'où alliage de mercure avec un autre métal8
• amiral(s.m.) de amyr al-baḥār (أميرالبحار) : prince de la mer. Il semblerait que ce soient les Siciliens, à la croisée des mondes musulman et chrétien, qui aient abrégé l'appellation en amiral. Le mot apparaît pour la première fois en français en 1249.
• arobe (s.m.) de ar-rubʿ (الربع) : le quart, par l'espagnol arroba, ancienne unité de mesure (environ 12 kg) notée par le symbole @ appelé aussi arrobase.
• arsenal (s.m.) de ṣināʿa (صناعة) : atelier de dār aṣ-ṣināʿa (دار الصناعة) : arsenal; maison de l'atelier
• artichaut(s.m.) (bot.) du lombard articiocco lui-même issu de l’arabe (ال خرشوف) (āl-ḫaršwf) dont sont également issus l'espagnol alcachofa (avec article défini) et l'italien carciofo (sans article défini).
• assassin (s.m. et adj.) de l'italien assassino, dériv' de ḥašāšwn (حشاشون) : faucheurs ou faucheurs d'herbe. Il vient du verbe hash-sha signifiant faucher de l'herbe. Au sens figuré Faucher signifie assassiner
• aubergine (s.f.) du castillan berenjena venant de l'arabe āl-bādinjān (باذنجان) du persan bādinjān (بادنجان) issu du sanskrit वतिम्गन (vātimgana)
• avarie (s.f.) de ʿawār (عوار) : avarie ; défaut ; imperfection.
• azimut (s.m.) (astr.) de l'espagnol acimut ou azimut de l'arabe as-samt (السمت) : direction. Un autre altération du mot as-samt a donné zénith.
• azur (s.m.) Le lapis-lazuli (du latin lapis, pierre, et lazuli, d’azur) est une pierre d'un bleu intense, En arabe lāzaward (لازورد) : lapis-lazuli; bleu
• baldaquin (s.m.) de baḡdādīy (بغدادي) : dais, originaire de Bagdad, par l'intermédiaire de l'italien baldacchino, soie de Bagdad (nommée Baldac ou Baudac au Moyen-Âge)
• baraka (s.f.) de baraka (بركة) lui-même venant de l'hébreu Bérakha (ברכה) : bénédiction, chance.
• barda (s.m.) (argot) de l'espagnol albarda de l'arabe bardaʿa (بردعة) sens propre : bât. Chargement du soldat; bagage, équipement encombrant.
• benzène (s.m.) / benzine (s.f.) de banzīn (بنزين) : ancien nom du benzène. En français familier : benzine, essence, super. Au Québec : essence.
• bled (s.m.) de balad (بلد) : pluriel bilād (بلاد) : pays; contrée(s); village(s); bourg(s). En français familier village, localité isolée.
• bougie (s.f.) de bajāya (بجاية) : chandelle fabriquée à l'origine dans la ville de Bejaia/Bougie en Kabylie.
• caban (s.m.) de qabāʾ (قباء) : capote; vêtement de dessus.
• cador (s.m. et adj.) (argot) de qadīr (قدير) : capable; puissant.
• café/caoua (s.m.) de qahwah (قهوة) : café par le turc kahve. En argot : caoua.
• caïd (s.m.) de qa'id (قائد) : dirigeant, chef.
• calibre (s.m.) de qālib (قالب) : modèle; moule ou du persan (قالب) : gâteau; moule; modèle.
• candi (s.m. et adj.) de qand (قند) : sucre candi. L'adjectif candi / candie / candis / candies signifie recouvert d'une couche de sucre candi. Fruits candis ou candis (confis).
• carafe (s.f.) de ḡarafa (غرف) : puiser de l'eau et de ḡarrāfa (غرافة) : carafe.
• caramel (s.m.) de l'espagnol caramelo de kura al-muḥalla (كرة المحلة) : boule sucrée.
• carmin (s.m. et adj.) (zoo.) de qirmiz (قرمز) du persan qirmiz (قرمز) : sanglant; rouge; cochenille
• chat félin de l'arabe kutt (قط) (en anglais cat)
• chemise (s.f.) de qamiṣ (قميص) : chemise ; étymologie contestée 10 : le mot pourrait avoir la même origine latine que le mot arabe.
• chérif/schérif (s.m.) : chérifien (adj.) de šarīf (شريف) au pluriel ašrāf (أشراف): noble ; descendant de Mahommet.
• chiffre (s.m.) de ṣifr (صِفر) : zéro.
• chouia (s.m.) du dialecte maghrébin, diminutif de šay' (شيء) : chose.
• clebs/clébard (s.m.) (argot) de kalb (كلب) : chien.
• coton (s.m.) (bot.) de qutun (قطن).
• couffin (s.m.) de quffa (قفة) : grand panier. Sans doute lié au latin cophinus (« corbeille ») et au grec ancien kophinos, κόφινος.
• cramoisi (adj.) de qirmzī (قرمزي) : rouge vif obtenu avec le carmin ou kermès
• derviche du turc derviš (derviş), derviche; fakir; de l'arabe darwīch درويش, derviche, fakir; du persan derwich (درويش) : mendiant.
• douane (s.f.) de dīwān (ديوان) : bureau; administration. (divan)
• douar (s.m.) de duwār (دوار) : (plusieurs) maisons c’est-à-dire un village (Maghreb).
• écarlate (s.m. et adj.) de aškarlāṭ, (أشكرلاط) : tissu de couleur rouge vif (vient du persan).
• échec de l'arabe šayḫ, (شيخ) : cheykh ou du persan šah, (شاه) : roi, chah. Le jeu porte un autre nom en arabe et en persan : šaṭranj (شطرنج)
• échec et mat de l'arabe venant du persan šah māt, (شاه مات) : le chah (roi) est muet, est neutralisé, est mort.
• élixir (s.m.) de al-iksīr, (الإكسير) : élixir; pierre philosophale .Dérive de la racine arabe kasara, (كسر) : briser; broyer; concasser.
• Epinard (s.m.) (bot.) de l'arabe isfānāḫ, (إسفاناخ) : épinard, du persan asfināj, (اسفناج)
• éponge (s.f.) de isphinj
• fanfaron (s.m. et adj.) de farfār (فرفار) : volage, inconstant, bavard.
• farde (s.f.) de fard (فرد) : balle contenant des marchandises, utilisée sur les animaux de bât. => Fardeau
• fennec (s.m.) (zoo.) de fanāk (فنك) : fennec, petit renard du Sahara.
• fissa (adv.) (argot) de fī sāʿa (في ساعة) : mot à mot : dans l'heure ; vite ; dépêchez-vous !
• flouze (s.m.) (argot) de fals (فَلْس) : coquillage, obole, sou. Au pluriel : fulūs (فُلوس) : argent ; fric.
• gazelle (s.f.) (zoo.) de ḡazāla (غزالة) : gazelle.
• girafe (s.f.) (zoo.) de zarāfa (زرافة) : giraffe.
• gourbi (s.f.) de qurbīy (قربيّ) : famille; proche parenté; habitation des paysans pauvres (Afrique du nord).
• guitare de kitâra, via l'espagnol (XIe siècle), lui même emprunté au grec κιθάρα cithare.
• guitoune (s.f.) de qīṭūn (قيطون) : tente de toile (de coton) (Afrique du nord).
• hachich, haschich....(s.m.) de ḥašīš (حشيش) : herbe.
• harira de ḥarīra (حريرة) : soupe; bouillie; harira;
• harki (s.m. et adj) de ḥaraka (حركة) : mouvement; expédition militaire; nom donné aux troupes supplétives pendant la colonisation de l'Afrique du nord.
• hasard (s.m.) de az-zahr (الزهر) : dé à jouer.Aléas vient du latin alea signifiant aussi dé à jouer.
• jaquette (s.f.) de jaque (s.m.) de jakk (جكٌ) : cotte de mailles.
• jarre (s.f.) de jarra (جرّة) : récipient en terre.
• jupe (s.f.) de l'italien giubba de l'arabe jubba (جبٌة) : veste du dessous.
• kif ou kief (s.m.) de kīf (كيف) : canabis.
• kif-kif (adv.) de l'arabe maghrébin kif kif de l'arabe classique kif'a (كفء) : pareil ; semblable ; égal
• laque (s.f.) de l'arabe lakk(لكّ) ou du persan lāk(لاك).
• luth (s.m.) de al-ʿūd (العود) : luth; voir oud.
• maboul de mehboul : fou
• macramé (s.m.) de muḫarram (مخرم) : ajouré; en dentelle.
• magasin (s.m.) de maḫāzin pluriel de maḫzan (مخزن) : entrepôt.
• maroquin(s.m.) / maroquinerie (s.f.) de l'espagnol marroquí de l'arabe marrākušī (مراكشي) : cuir de Marrakech. Un maroquin désigne par métonymie un portefeuille ministériel.
• massage (s.m.) / masser (v.t.) de masaḥa (مسح) : frotter; palper; toucher ou de massad (مسّد) : lisser les cheveux; masser16 certains donnent l'origine grecque masso (μασσω) : pétrir; masser.
• matelas (s.m.) de maṭraḥ (مطرح) : banquette; couche.
• matraque (s.f.) de miṭraqa (مطرقة) : marteau; masse, de ṭaraqa (طرق) : frapper; forger.
• mazout (s.m.): emprunté au russe mazut, même sens, qui remonterait, probablement par l'intermédiaire d'une langue turco tatare, à l'arabe mahFzūlāt «restes, déchets»
• méchoui (s.m.) de l'adj. mašoui (مشوي) : rôti.
• mesquin (adj.) de miskīn (مسكين ) : pauvre, indigent.
• mousseline (s.f.) de al-mawṣil الموصل : nom en arabe de la ville de Mossoul en Iraq.
• natron (n.m.) (chimie) de naṭrūn ( نطرون ) : carbonate hydraté de sodium (Na2CO3, 10H2O). On le trouve en cristaux en Égypte, il entrait dans le procédé de momification. Le latin natrium est à l'origine du symbole chimique Na pour le sodium
• nénuphar (n.m.) (bot.) du latin médiéval nenuphar de l’arabe nīnūfar (نينفر) du sanskrit signifiant lotus
• niquer (v.trans.) (argot) de nakaḥa (نكح) : faire l’amour. Ou de nikāḥ (نكاح) : coït; acte sexuel; mariage dans l'arabe du Coran.
• nuque (n.f.) de nokhâ (النخاع) : moelle épinière
• orange (s.f. et adj.) (bot.) de l’espagnol naranja de l’arabe nāranj (نارنج) du persan nāranj (نارنج) : orange amère ; bigarade. L’orange sucrée vient de Chine apportée par les Portugais au XVIe siècle. Le français a gardé le nom de l’ancien fruit. En arabe l’orange (sucrée) se dit burtuqāl (برتقال).
• oud ou ud en grec outi, ούτι, de l'arabe ʿūd : عود) : instrument à cordes pincées. Voir aussi luth.
• oued (s.m.) (géogr.) wād (واد) : rivière ou vallée. En français ce terme sert à designer les rivières intermittentes.
• quintal (s.m.) du latin médiéval (quitale) de l'arabe qinṭār (قنطار) : cent kg.
• ramdam (s.m.) (pop.) de ramaḍān (رمضان) : mois de ramadan. Bruits de fête qui accompagnent cette tradition.
• rame / ramette (s.f.) (papeterie) de rizma (رِزمة ) : liasse ; ballot ; paquet, en passant par l'espagnol resma. Une rame est un paquet de 500 (20 x 25) feuilles de papier.
• raquette (s.f.) de rāḥa (راحة) : paume ; plat de la main. Noter que le jeu de paume, ancêtre du tennis et du squash était en dépit de son nom un jeu de raquettes.
• razzia (s.f.) de ḡazwa (غزو) : raid ; incursion.
• récif, ressif (s. m. ) (géogr.) raṣīf ( رصيف) en passant par l’espagnol (arrecife) : débarcadère ; quai.
• safari (s.m.) du swahili safari (voyage, expédition) de l'arabe safar (سفر) : voyage.
• salamalec (s.m.) du turc selâmlamak (saluer quelqu'un), de l’arabe as-salām ʿalaykum (السلام عليكم) : que la paix soit sur vous. Salutation des musulmans, les salutations traditionnelles durant longtemps par rapport aux références françaises.
• satin (s.m.) de zaytūn (زيتون) : transcription en arabe du nom de la ville chinoise de Citong (ou Tsia-toung) appelé actuellement Quanzhou.
• sirop (s.m.) de šarāb (شراب) : boisson.
• smala (s.f.) de zamala (زملة ) : tribu; famille
• sofa de ṣuffa (صفّة) (coussin), par l'intermédiaire du turc (sofa) : vestibule.
• sorbet (s.m.) de šarba (شربة) : boisson, par l'intermédiaire du turc šerbet (şerbet) : sirop.
• tabouret de tabour (تبوﺮ) ancienne orthographe de tambour
• talc de ṭalq (طلق) : Silicate hydraté naturel de magnésium, talc.
• Tambour ou tambourin les dictionnaires hésitent entre les origines suivantes :
o de l'arabe ṭabl (طبل) : pluriel ṭubūr (طبول) : tambour5.
o du persan tanbūr (تنبور) : tambour9.
o du persan tabīreh (تبيره) : tambourin
o de l'arabe ṭunbūr (طنبور) et du turc tambur : sorte de luth au son grave.
• tarif de taʿrīfa (تعريفة) : tarif.
• tasse de l'arabe Tāssa (طاسة) lui-même emprunté au persan Tasht" (طشت) : coupe, écuelle, tasse.
• timbale de ṭabl (طبل) pluriel ṭabūr (طبول) : tambour; timbale.
• toubib de ṭabīb (طبيب) : médecin.
• x en tant qu'´inconnue en mathématiques : la lettre x n'existe pas en arabe ; le mot šaï, qui signifie chose, désignait une inconnue en mathématiques, et ce mot était abrégé ch, ce qui s'écrit phonétiquement x en espagnol χ. Utilisé par Al-Khawarizmi dans son Abrégé d calcul par la restauration et la comparaison
• zenith (s.m.) (astr.) de samt ar-ra's (سمت الرأس) : direction de la tête; zénith, opposé au nadir
• zéro (s.m.) de sifr (صفر) : zéro, par l'intermédiaire de l'italien zefiro.
• zob (s.m.) (vulgaire) de zubb (زبّ) ou zubr (زبر) : pénis; verge.
• zouave (s.m.) de zawāwīy (زواوي) : membre d'une tribu kabyle qui a fourni les premiers zouaves; soldat d'un corps d'infanterie frança
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les mots français d´origine arabe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» français algérien italien
» Double-nationalité
» Mots arabes dans le français de tous les jours
» Origine des noms de famille d'origine Française installées au Canada
» Normand et créole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MixCité  :: Votre passe-temps... :: La Bibliothèque :: Pour les Grands-
Sauter vers: